Camille Flammarion et la Société de Recherches Psychiques (1909)

Accueil » Texte du mois » Camille Flammarion et la Société de Recherches Psychiques (1909)

Camille Flammarion (1842-1925) fut un astronome français et l’une des belles plumes de la littérature française en matière de vulgarisation scientifique. Créateur de la Société astronomique de France en 1883, conférencier populaire, il sera également directeur de publication, conseiller scientifique dans la presse, et auteur d’une soixantaine d’ouvrages dont l’avant-garde scientifique lui vaudra parfois de violentes oppositions de la part de ses collègues. Tel sera le cas par exemple du livre Pluralité des mondes habités, publié en 1862, dans lequel « il eut l’audace » d’envisager scientifiquement l’hypothèse d’une existence extraterrestre.

Esprit ouvert et éclectique, il n’est pas vain de dire que tout ou presque l’intéressait, y compris les recherches sur les phénomènes inexpliqués. Aussi scientifique que mystique, il montre à quel point ces deux « disciplines », loin d’être inconciliables, sont plutôt complémentaires et combien elles peuvent aussi contribuer à forger de beaux esprits.

C’est donc en lien avec Camille Flammarion et pour montrer l’intérêt qu’il portait aux phénomènes psychiques et paranormaux, que nous avons choisi de vous présenter cet article de 1909, extrait de la revue Annales des Sciences Psychiques « consacrée aux recherches expérimentales et critiques sur les phénomènes de télépathie, lucidité, prémonition, médiumnité, etc. » Il s’agit du compte-rendu la séance du 1er février 1909 de la section parisienne de la Société Universelle de Recherches Psychiques, au cours de laquelle Camille Flammarion fut élu Président, et de la réponse du scientifique intégralement reproduite.

« M.C. Flammarion est élu Président de la Section »
Annales des Sciences Psychiques n° 1-2 | 1909

SECTION DE PARIS

Séance du Ier février 1909.

C. FLAMMARION est élu Président de la Section.

Présidence du vice-président, Dr Ed. Allain.
Conformément au règlement de la Section, on procède au renouvellement des membres du bureau pour 1909. A l’unanimité, sont élus :

Président : M. Camille Flammarion; Vice-Présidents : MM. le Dr Edmond Allain, docteur en droit, docteur en médecine ; Dr Léon Demonchy, docteur en médecine, docteur en droit ; Secrétaire : M. C. de Vesme, rédacteur en chef des Annales des Sciences Psychiques ; Secrétaire adjoint : M. René Warcollier, chimiste; Trésorier : M. P. Archat, ingénieur électricien; Bibliothécaire-archiviste : Mme Josselme- Monroc. M.Camille Flammarion, recevant l’annonce de son élection à la Présidence de la Section de Paris, a répondu par la lettre suivante :

Paris, 8 février 1909.

Mon cher Secrétaire général,

Je vous avais expliqué qu’à mon grand regret mes travaux toujours obsédants m’interdisaient d’accepter la très honorable proposition dont vous vous êtes fait l’interprète. Toutefois, comme on a passé outre pour m’élire Président, j ’aurais mauvaise grâce à me dérober entièrement, et j’accepte. Je ne vois toujours pas le moyen de créer du temps et j ’en ai d’autant plus de chagrin que je m’intéresse plus vivement à ces troublantes et importantes questions; – — mais enfin, je ferai ce que je pourrai.

En acceptant cette présidence, je suis sûr qu’entre vos mains et entre celles de vos collègues du bureau, la « Société Universelle d’Etudes Psychiques » ne se départira pas d’un strict programme scientifique. Je me repose donc entièrement sur les travaux dirigés par votre compétence éclairée, et sans aucun parti pris, d’aucune sorte.

Avec mes meilleurs vœux de succès, recevez, je vous prie, cher monsieur de Vesme, la nouvelle expression de mes sentiments les plus sympathiques et les plus dévoués.

Flammarion.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin